Il reste quelques jours pour profiter de la 8ème édition de la Biennale de Saint-Etienne 2013, qui s’achevera le 31mars.
Celle-ci place la prospective au coeur de sa programmation, explore les grands enjeux de société et témoigne, à travers le design, des innovations qui influenceront les modes de vie de demain.

But : permettre aux créatifs de poser des questions. Un mélange et une experience urbaine surprenante : les messages politiques ou engagés se mêlent aux délires visuels, les prototypes « maisons » cotoient les produits industriels fabriqués à grande échelle, les étudiants partagent avec les pros…

En plus des habituels sujets soumis, comme l’avenir de notre consommation (énergétique ou alimentaire), un nouveau thème est évoqué cette année et soulève un emballement médiatique, relayé par les journaux nationaux : l’impact de l’impression 3d sur la manière d’aborder la création.
A l’exposition « Demain c’est aujourd’hui », le projet de Dries Verbruggen et Claire Warnier vise à montrer ce qui se passerait si cette technologie était utilisée pour copier des chefs d’œuvre du design.
En parallèle, est abordé la création d’armes fusil en impression 3d. Ce qui met l’accent
les dérives de « lauto création  » d’objets à la maison.

Toutes les infos et le plan de la biennale dans la ville sont disponible sur le site. Une bonne idée de « city trip » pour le week end prochain par exemple.

cb-brument-habitat-imprime-02-c

François Brument a réalisé en collaboration avec Sonia Laugier, l’« Habitat imprimé », une première mondiale : cette pièce de 15m2, comprenant une chambre, une douche et un dressing, a été créé à partir de modules imprimé en 3D (imprimante 3D).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*