Le bar est un lieu de vie social, festif, politique… mais aussi professionnel. Petit à petit on voit fleurir des cafés dédiés au coworking, ou travail coopératif. Principalement dans le domaine du digital.

Pour les spécialistes passionnés d’idées, d’images, de textes, de sons, d’objets interactifs, qui revendiquent un besoin de travailler de manière ponctuelle ou permanente dans un cadre calme, atypique et stimulant, en dehors de chez eux. Moyennant un abonnement peu onéreux, on peut en effet bénéficier d’un espace de travail, à la fois cool et hyper créatif. On peut y travailler seul ou à plusieurs, y recevoir ses clients, etc… Idéal pour les créatifs en freelance ou les collectifs.

Ce concept arrive donc en France, principalement sur Paris pour l’instant, et bouleverse le principe de coworking « classique » plus froid et austère. Inspiré en partie du mode de vie des new yorkais. Ces derniers travaillent partout, à toute heure. Dès qu’ils trouvent une connexion wifi, une table et une chaise, ils s’installent pour travailler sur leur startup. Que ce soit dans les parcs, à la National Public Library sur la 5ème Avenue, dans les Starbucks, et surtout dans la multitude de cafés branchés/cosy/vintage, et donc dans des boutiques-cafés telles que Westelm à Brooklyn. 

coworking-café

coworking-café2

Parmis tous ces « concept-café » on notera ceux de la capitale :

Le café Numa : 39, rue du Caire, 2ème arrondissment

L’Anticafé59 rue nationale, 13ème / 10 rue de Richelieu, 1er / 79 rue Quincampoix, 3ème

Le Laptop : 6, rue Arthur Rozier, 19ème

La Mutinerie (réservé au femmes, bar féministe et militant) : 176 – 178 rue Saint Martin, 3ème

 

Avis aux autres villes françaises pour s’y mettre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*