Après le succès de la vente «Génération Jouets»la maison de ventes Boisgirard Antonini poursuit l’exploration de l’univers de la Pop culture et organise l’événement « Made in Japan, 1960-1980 ».

Cette vacation rassemblant 400 pièces emblématiques, dont une majeure partie liée au divertissement japonais, est parrainée par Cédric Biscay, directeur de Shibuya international, avec des estimations comprises entre 50 et 1 500 €.

En première partie de vente, sera proposée une collection de « reliques » liées au 7e art (James Bond, Star Wars, Batman).

Le second chapitre sera consacré aux studios d’animation japonais et internationaux et à leurs produits dérivés, avec des celluloïds originaux, des Kaiju en vinyle, des robots de collection en plastique et métal, des affiches de film. Ainsi la vente proposera une sélection de jouets présentés dans leurs boîtes d’origine, liés à des personnages devenus mythiques : Capitaine Flam, San Ku Kaï, Albator, Ulysse. Parmi la quarantaine de celluloïds originaux, retenons-en deux, issus des studios de production TOEI ANIMATION : le premier, sur lequel apparaît Albator, est tiré du long métrage intégré comme prologue à la série télévisée (150 / 200 €); le second présente Candy sur un support gouaché (250 / 350 €).

Enfin, la troisième partie sera l’occasion de disperser la plus importante collection française de merchandising et de jouets à l’effigie du célèbre robot Goldorak, constituée de plus de 250 objets. L’ensemble, regroupant affiches, produits publicitaires, voitures de manèges, est estimé autour de 35 000 €. Lot phare, une soucoupe Goldorak, circa 1970, provenant de la série Jumbo Machinder du fabricant japonais POPY est estimé 2 000 / 2 500 €.

 

Tous les objets de la vente sont à découvrir sur le catalogue en ligne de Boisgirard Antonini

goldo2

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*