Pouhiou est un ex-comédien toulousain qui a abandonné la scène quand l’écriture a pris le dessus. Après avoir écrit deux comédies pour le théâtre, il est depuis plus d’1 an l’auteur du Cycle des Néonautes, un roman-feuilleton publié chaque jour un peu plus sur le net, un concept drôle, sympa et libre d’accès.

« C’est en me lançant dans l’écriture des NoéNautes que je me suis rendu compte que mes œuvres sont libres par nature. Écrire chaque jour, ça te met face à ta « poïétique », ton processus créatif. »

 

2 premiers romans papier en sont sortis (représentant 64 épisodes chacun), sur les 8 qu’il projette d’écrire :  le livre I intitulé « #Smartarded » et plus récemment « MonOrchide » le 2eme volet. Ces romans sont disponibles en téléchargement gratuitement. De plus, avec la sortie du 2eme volet, un système de financement participatif à permis de distribuer le Tome 1 papier gratuitement.

« J’avais envie de gratter derrière nos conceptions du gratuit, de la valeur d’une œuvre et du partage. L’idée c’était de proposer une sorte de prévente du livre II, #MonOrchide, via un crowdfunding, créant ainsi un circuit court. Il faut savoir que sur les 22 € du livre papier, 12 € suffisent pour payer les ouvrages, l’éditeur et l’auteur. Étant en circuit court, les 10 € prévus pour les intermédiaires devenaient ainsi du bénéfice. Pas moyen de baisser le prix du livre juste pour le crowdfunding, vu qu’en France on est bloqués par la « loi prisunic » qui impose un prix unique pour les livres. Du coup, Framasoft et moi avons proposé de réinvestir ce surplus dans l’achat d’exemplaires de #Smartarded, que l’on distribuerait gratuitement lors de rencontres, conventions, signatures, etc… Et la prévente s’est mutée en expérience sociale.

Cela revenait à poser au gens la question : est-ce que tu veux payer pour que d’autres l’aient gratuit ? Est-ce que tu as envie de partager cette histoire avec des inconnu-e-s ?

Ainsi, 88 exemplaires papiers de #Smartarded ont été libérés de leur prix, grâce à 92 souscripteurs et sur les bénéfices de 3333 € de collecte. Quand j’en distribue, j’explique au bénéficiaire que la valeur de ces ouvrages n’est pas dans leur prix, mais dans les volontés communes qui se sont rassemblées pour que cet exemplaire lui parvienne entre les mains »

Un artiste et un concept à decouvir sur son site noenaute.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*